Connectez-vous
Mise à jour le Apr 14, 2018
Flash Info
Diprostene injectable : rupture de stock effective
Umax LP 400µg (Tamsulosine) : remise à disposition normale

Gels de kétoprofène : rappel du risque de photosensibisaltion

  • Écrit par

L’Agence française du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite rappeler aux professionnels de santé que l’utilisation du kétoprofène topique (Kétum® et ses génériques) est susceptible de provoquer des réactions de photosensibilité (réaction cutanée photoallergique, suite à une exposition au soleil ou à un rayonnement UV se caractérisant le plus souvent par une atteinte cutanée de type eczéma et/ou bulleuse), dont certaines graves nécessitant une hospitalisation.
Par ailleurs, des réactions croisées entre le kétoprofène gel et des molécules chimiquement proches (le fénofibrate, l’acide tiaprofénique, les écrans solaires de type benzophénone, les composants de certains parfums) ainsi que des cas d’allergie associée à une substance chimique utilisée comme filtre solaire appartenant à la famille des cinnamates et que l’on retrouve dans plusieurs produits d’hygiène et de cosmétique ont également été signalés. L’utilisation de produits contenant ces molécules chez
des patients ayant au préalable développé une réaction photoallergique au kétoprofène a provoqué, dans plusieurs cas, l’apparition d’un nouvel épisode de photoallergie en l’absence d’application concomitante d’un gel contenant du kétoprofène.
Malgré ce risque, les autorités européennes ont jugé  que le rapport bénéfice/risque de ces médicaments topiques demeurait favorable, sous réserve de mettre en place les mesures de minimisation des risques nécessaires.

les recommandations de L'ANSM :

      •   Ne pas exposer les zones traitées au soleil, même en cas de soleil voilé, ou aux UVA en solarium pendant
          toute la durée du traitement et deux semaines après son arrêt.

      •   Protéger les zones traitées du soleil par le port d’un vêtement.

      •   Procéder à un lavage soigneux et prolongé des mains après chaque utilisation du gel.

      •   Ne pas appliquer les gels de kétoprofène sous pansement occlusif.

      •   Arrêter immédiatement le traitement en cas d’apparition d’une réaction cutanée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : ANSM