Connectez-vous
Mise à jour le Feb 18, 2018
Flash Info
Diprostene injectable : rupture de stock effective
Umax LP 400µg (Tamsulosine) : remise à disposition normale

Fluibron 30mg en sachet (Ambroxol) : arrêt de commercialisation

Le laboratiore Promopharm arrête la commercialisation de son médicament Fluibron 30 mg en sachet pour des raisons commerciales. Cette décision concerne juste la forme sachet et non les autres formes.

En pratique, FLUIBRON 30 mg en sachet ne sera plus disponible à épuisement des stocks.

Vaccin PENTAXIM : rupture de stock jusqu'au novembre 2016

le vaccin Pentaxim indiqué pour l’immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l’Haemophilus influenzae de type b chez les enfants à partir de 2 mois est à présent en rupture de stock. Sa remise à disposition devrait intervenir à partir de la deuxième semaine de novembre.

ECLARAN (peroxyde de benzoyle) : arrêt de commercialisation

Les laboratoires Pierre Fabre Dermatologie ont annoncé l’arrêt de commercialisation des spécialités Eclaran 5 et 10 (peroxyde de benzoyle) en gels pour application locale, indiqué dans le traitement de l’acné. Cette décision est motivée par des raisons commerciales et non par des raisons de sécurité sanitaire.

La présence d’alternatives thérapeutiques à base de peroxyde de benzoyle (même forme galénique et même dosage) dans le marché marocain permet d’assurer la continuité du traitement.

Solu-médrol 40mg (Methylprednisolone) : tensions d'approvisionnement jusqu'à fin octobre 2016

L'approvisionnement de l'anti-inflammatoire stéroïdien Solu-médrol 40mg qui appartient à la famille des corticoïdes de synthèse (dérivés chimiques de la cortisone naturelle) est actuellement perturbé en raison d'un retard de production.
Les propriétés de la cortisone sont nombreuses, mais ce médicament est surtout utilisé pour son effet anti-inflammatoire puissant et rapide. Il présente, à efficacité égale, moins d'effets indésirables que la cortisone naturelle. À forte dose, il permet de diminuer la réponse immunitaire excessive de l'organisme observée dans certaines affections.

La remise à disposition normale de la Solu-médrol 40mg injectable est prévue fin-octobre.

KETODERM 2 % gel en récipient unidose (kétoconazole) : arrêt de commercialisation

Dans un courrier adressé aux professionnels de santé, le laboratoire Janssen indique que la spécialité KETODERM 2% gel en récipient unidose est en arrêt effective de commercialisation depuis le mois avril 2016. Le Laboratoire rappelle que cet arrêt ne concerne pas KETODERM 2 % crème, ni KETODERM 2 % gel en sachet dose.

Pour mémoire : 

KETODERM 2 % gel en récipient unidose est indiqué dans le traitement du Pityriasis versicolorune mycose bénigne et fréquente provoquée par la multiplication d'une levure qui se caractérise par des taches rosées qui pèlent puis des marques blanches.

 

Primalan 0,5 mg/mL solution buvable : rupture de stock jusqu'en septembre 2016

L'antihistaminique antiallergique, Primalan 0,5mg/ml solution buvable est en rupture de stock effective. Sa remise à disposition normale est annoncée pour mi-septembre 2016 selon un responsable du laboratoire Pierre Fabre.

Pour mémoire : 

PRIMALAN sirop est indiqué dans le traitement symptomatique des manifestations allergiques chez les enfants en cas de rhinite allergique (saisonnière ou perannuelle), de conjonctivite ou d'urticaire.

Sterdex : la rupture de stock

Le sterdex, un médicament qui sert à soigner la conjonctivité n'est plus disponible dans le terrtoire marocain. cette pommade ophtalmique en récipient unidose semble connaitre des problèmes de fabrication au niveau de ses récipients.

Selon les informations communiqués par le laboratoire THEA, cette situation devrait durer plusieurs mois.

BUTAZOLIDINE (phénylbutazone) , arrêt de commercialisation

Le laboratoire Novartis Pharma, informe les professionnels de santé de l'arrêt de commercialisation des deux formes de BUTAZOLIDINE 100mg comprimé enrobé et 250mg suppositoires au Maroc et ça depuis le 31 mai 2016.
 
Pour mémoire :
Les indications de ce médicament procèdent de l'activité anti-inflammatoire de la phénylbutazone, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Ces indications sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au :
  • traitement symptomatique de courte durée (moins de 7 jours) des poussées aiguës de rhumatisme abarticulaires (périarthrite scapulohumérale, tendinites, bursites), d'arthrites microcristallines (notamment goutte), de radiculalgies sévères .
  • traitement symptomatique au long cours de certains rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment de la spondylarthrite ankylosante ou de syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter, le rhumatisme psoriasique.

Syntocinon (Oxytocine) : en rupture de stock jusqu'a nouvel ordre .

Le Syntocinon (Oxytocine) est en rupture de stock chez tous les grossistes pharmaceutiques au Maroc. Largement utilisé dans la gynécologie obstétrique, Le syntocinon est une hormone de synthèse mise au point sur le modèle de l'ocytocine, une hormone produite naturellement par l'organisme. Elle est utilisé lors de l'accouchement puis de la délivrance, étape durant laquelle se produit l’expulsion du placenta.

Comment agit l'ocytocine ?

L’ocytocine stimule la contraction des cellules musculaires lisses de l’utérus. La sensibilité de ce dernier à cette hormone augmente naturellement au cours de la grossesse. L’administration d’ocytocine de synthèse (Oxytocine) par voie intraveineuse est donc indiquée lorsque les contractions de l’utérus sont insuffisamment régulières et puissantes. Elle l’est également dans la prévention et le traitement des hémorragies du postpartum.

Le Syntocinon est commercialisé sous forme d’ampoules de 1 ml qui contiennent 5 unités internationales (UI) d’ocytocine de synthèse. Elles se conservent à une température comprise entre 2 et 8°C. L’administration de syntocinon s’effectue par voie intraveineuse (IV) ou par voie intramusculaire (IM). 

BIAFINE émulsion (Trolamine) : rupture de stock jusqu'à mi-juillet 2016

Biafine emulsion (Trolamine) le protecteur cutané utilisée dans le traitement des brûlures et des plaies superficielles non infectées est en rupture de stock effective depuis mai 2016. La spécialité (Sulfadiazine)  est à la disposition des professionnels de la santé, dans l'attente de la remise à disposition de la spécialité américaine, prévue à compter du 10 juillet 2016 selon le laboratoire Pharmaceutical Institute.
 

Pour mémoire

 
Biafine est une émulsion pour application cutanée faisant partie de la classe des protecteurs cutanés. Ce médicament est utilisé pour le traitement des brûlures du premier et deuxième degré, mais aussi sur des plaies cutanées non infectées et les érythèmes secondaires dus à un traitement par radiothérapie
 

Ses indications

 
  • En cas de brûlure du premier degré, Biafine s'applique en couche épaisse deux à quatre fois par jour.
  • En cas de brûlure du deuxième degré, ou des autres plaies cutanées, il est conseillé d'appliquer Biafine également en couche épaise (après nettoyage de la plaie), d'attendre qu'elle soit absorbée par la peau et de renouveler l'application tant qu'il ne reste pas d'excédent sur la lésion. La dernière application peut être recouverte d'une compresse humide.
  • En cas d'érythèmes provoqués par la radiothérapie, deux à trois applications, régulièrement espacées, en faisant pénétrer la crème par un léger massage sont nécessaires.

Retrait de médicaments

Les laboratoires Maphar viennent, à travers un courrier adressé aux professionnels de santé, le rappel de lots des spécialisés suivant : Iskédil fort , séglor 5mg, Ikaran 2 mg et Ikaran LP 5mg. Cette décision fait suite aux données d'une évaluation éuropéenne  des spécialités contenant de la dihydroergocriptine, de la caféine, de la dihydroergotamine, de la nicergoline, menée en janvier 2012 à la demande de l'ANSM ( Agence Nationnal de la Sécurité du Médicament ). De graves cas de fibrose et d'ergotisme avaient été notifiés par les autorités sanitaires françaises, souligne ce courrier.

L'analyse de la balance bénéfices/risques de ces molécules n'autorise pas à exposer les patients à un risque sérieux, prouvé et pouvant parfois être fatal, pour un bénéfice thérapeutique évalué comme étant réduit, ont précisé les experts européens.

L'équipe officinale est donc invitée à informer les patients concérnés de consulté leurs médecins pour envisager avec eux d'autres traitements.